Image de couverture de la page
Accueil > Histoire et patrimoine

Histoire et patrimoine

Cette rubrique est un extrait du recueil réalisé en 1986, lors du centenaire de la fête de St Vincent, par Marie-Thérèse et Jean-Claude BLANC - Brigitte et Max MOTTET.
Une copie peut être consultée en Mairie.

Au temps des Romains

La plupart des communes de l’actuel canton de Tain l’Hermitage faisaient partie du District des Allobroges dont Vienne était la capitale. En 121 avant J.C. se déroula une sanglante bataille sur les communes de Beaumont-Monteux, Mercurol, Pont-de-l’Isère et la Roche de Glun. Les Romains sous les ordres du Consul Quintus Fabius Maximus vinrent attaquer les Allobroges sur la rive droite de l’Isère. La conquête des Romains fut totale. Une voie romaine traversait cette région : la voie Domitienne, via Domitia, via Magna ou voie Magne. Elle passait à Tain, Mercurol, Chanos-Curson, dans le territoire de Beaumont-Monteux où, sous le nom de chemin de la vie Magne elle rappelle ce souvenir et sert de limite avec la commune de Pont-de-l’Isère. A l’époque le village de Beaumont-Monteux se situait dans la partie basse de la Commune.

Au temps de la féodalité

Au temps de la féodalité, Beaumont-Monteux fit partie pendant 400 ans de la baronnie de Clérieu.

Après la décadence de la baronnie de Clérieu

Le Dauphin Humbert II se réserva cette terre par un acte du 17 août 1343. Elle passa ensuite à la couronne de France lors de la cession du Dauphiné à la France lors de l’acte signé en l’église de St Barnard à Romans le 30 mars 1349 par Humbert II.
En 1461, Louis XI donnait Beaumont-Monteux à son favori Imbert de Barthenay. Puis, en 1493, Charles VIII engagea cette terre à Guillaume de Poitiers. Rachetée en 1550 par Henri II, pour sa favorite Diane de Poitiers, Duchesse de Valentinois, elle échut ensuite à François de Bonne, Seigneur de Lesdiguières. Cette petite localité fut donc successivement la récompense de zèles de nature bien différents.

La commanderie de Malte

Dès 1202, il y avait à Beaumont-Monteux, au Perrou, une antique commanderie fondée par les Hospitaliers de St Jean de Jérusalem, plus connus sous le nom moderne de Chevaliers de Malte, qui possédait aussi des biens à Chanos et à la Roche de Glun. L’Isère en crue dévasta la maison, les Hospitaliers se retirèrent à St Romain en Gal en face de Vienne.

Les caprices de l’Isère

Vers 1750, l’Isère concentra tous ses efforts sur l’ancien village de Beaumont-Monteux dont après avoir successivement enlevé les iles, le chemin de hallage, les prés, les jardins, les cours, elle envahit alors les maisons et ce fut alors une catastrophe. L’inondation de 1778 compléta l’oeuvre de destruction par la ruine de quinze autres maisons. La plupart des victimes recontruisirent leur maison à l’emplacement actuel du village.

 
 
 

En 1806, disparition complète de l’ancien village, quelques maisons avaient résisté jusque là aux inondations de l’Isère ainsi que l’église paroissiale.

1 242 Habitants
1 337 Hectares